Halte24-7

Revenir à actualité

Failcamp Montréal - enlever les tabous autour de l'échec

Naturellement, nous avons toujours peur de l’échec. Nous avons peur de voir les efforts et le temps que nous avons dédiés à une tâche réduits à néants. Cette crainte peut être traduite comme l’expression de la honte éprouvée face au regard d’autrui.

 

L'échec n'est pas une humiliation

Toutefois, n’existe-t-il pas nombres d’expressions qui contredisent ce sentiment ? Par exemple le l’adage largement répandu « qui ne tente rien n’a rien », ou encore le proverbe chinois de Lao-Tseu « l’échec est le fondement de la réussite ».

 

La culture de l'échec

En ce sens, une nouvelle pensée faisant l’apologie de l’échec voit le jour depuis plusieurs années maintenant. Ce courant se compose surtout de personnalités de la sphère entrepreneuriale qui font de leurs échecs leur publicité.

Pour eux, l’échec ne doit plus être quelque chose que l’on cache honteusement et qu’on tente d’oublier en passant à autre chose. Il est un rite de passage essentiel à la création, à l’innovation, bref à l’entrepreneuriat. Dans chaque échec, il y a des enseignements à tirer et à exploiter pour le futur.

Ainsi, de nombreux événements regroupant des entrepreneurs qui présentent leur fail story fleurissent partout dans le monde.

 

Failcamp Montréal

Le principal événement de ce type à Montréal est le Failcamp.

Cette année, ce festival montréalais célébrant l’échec se tiendra le 26 octobre 2018. Cette cinquième édition continue sur sa lancée et vous présentera des personnalités publiques venues présenter leurs plus grands échecs. Plus que simplement parler de moments de leur vie où ils ont échoués, ils exposeront comment ils ont su rebondir en utilisant l’apprentissage tiré de ces revers.

Les conférenciers qui seront conviés pour cet événement sont encore tenus secrets, ils seront dévoilés dans les semaines à venir.

Les précédentes éditions ont attirés plus de 1500 personnes grâce à une quarantaine de conférenciers inspirants.

 

En somme, cette culture de l’échec montre que la parole peut être un exutoire. Le dialogue en permettant la confrontation des opinions nous livre des réponses auxquelles nous n’aurions pas pensé si nous avions choisi de nous morfondre après avoir subi un échec.

A La Halte les événements réguliers que nous organisons favorisent ces interactions. Nos membres s’y retrouvent et échangent sur leur vie, leurs expériences et donc éventuellement sur leurs échecs. Côtoyer une communauté d’entrepreneur qui fait face à une réalité similaire à la vôtre, c’est ça l’intérêt premier d’un espace de coworking !

 

Retrouvez le Failcamp sur leur site internet

Partagez !