Halte24-7

Actualité interne

Revenir à actualité

Mon bureau à mon image : Archipel des Caraïbes

Nous sommes fiers d'avoir désormais parmi les membres de la Halte 24-7 le fondateur et la vice-présidente de la future première Chambre de Commerce des Caraïbes qui a pour mission de centraliser la visibilité en Amérique du Nord des 30 îles de l'archipel et faciliter la mise en relation entre les entrepreneurs canadiens et caribéens pour réaliser des actions communes. Cette dernière a aussi été créée à l'aide de deux de leurs amis Alex Bellerose, basé en Martinique et Darnley Dupiton, vice-président en charge du développement sur New-York. Rufin Rozan et Gabrielle Counali ont accepté de parler de leur projet, de leurs difficultés et de leur savoir-faire. 

Voici une courte présentation des deux entrepreneurs.

Rufin : Originaire de la Guadeloupe, j'habite à Montréal depuis 18 ans. Je suis le président fondateur de la Chambre de commerce Archipel des Caraïbes et ancien co-fondateur du Festival Hip Hop Forever à Montréal de 1999 à 2005.

Gabrielle : Je suis vice-présidente de la Chambre de commerce Archipel des Caraïbes. Spécialiste de la zone Caraïbe et de la communication des dirigeants, j'accompagne parallèlement depuis 16 ans des chefs d'entreprise sur des problématiques de visibilité, montages d'équipes et développe des services adaptés à leur organisation quotidienne. 

Comment vous est venu l'idée de créer une chambre de commerce ?

Rufin : L'idée m'est venue en 2001 lorsque j'ai réalisé qu'il n'y avait pas assez d'événements organisés sur les Caraïbes. Beaucoup de gens pensent que les Caraïbes ne sont constitués que de beaux cocotiers et de soleil. Bien que l'industrie touristique y soit importante, ce n'est pas la seule industrie créatrice d'entreprises et d'emplois. Le projet de création de la Chambre de Commerce a réellement été lancé en 2014 avec l'aide d'un ami, Alex Bellerose. 

Comment avez-vous procédé pour commencer votre projet de création d'une nouvelle de Chambre de Commerce exclusivement pour les Caraïbes ?

Rufin : Je me suis inscrit à la Chambre de Commerce de Montréal Métropolitain. Cette organisation m'a conseillée de réaliser un plan d'affaires avant de réfléchir à la constitution prochaine de mon équipe. Puis, j'ai suivi plusieurs cours d'affaires afin de compléter mes compétences. En juillet 2015, j'ai rencontré ma future collaboratrice, Gabrielle Counali, grâce à mon ami Alex Bellerose. Gabrielle travaillait sur un projet similaire. 

Quel est le lien que vous établissez avec la Chambre de Commerce de Montréal ? 

Rufin : La Chambre de commerce de Montréal Métropolitain existe depuis 190 ans. Être membre de  cette Chambre présente un réel avantage grâce à son grand réseau auquel nous avons accès. Participer à des événements montre notre implication et encourage la confiance de nos partenaires. Des formations et du mentorat y sont organisés. Ce qui est important pour bien maîtriser le fonctionnement d'une chambre de commerce.

Quels sont vos objectifs ?

Gabrielle : Notre objectif est évidemment à terme d'être reconnu comme une Chambre de Commerce. Nous devons rassurer aussi bien les clients en Amérique du Nord et que ceux situés à distance dans les Caraïbes. Il faut savoir aussi que beaucoup de structures des Caraïbes sont montées sur le format associatif. C'est donc pour cela que nous nous intéressons principalement à l'entreprenariat, à la culture et au sport. 

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

Gabrielle : Rufin et moi-même devons trouver les bons partenaires qui connaissent les Chambres de Commerce et leurs fonctionnements. Nous avons rencontré des Cabinets qui ne connaissent malheureusement pas la loi sur les chambres de commerce.  Mais, de fil en aiguille, nous avons trouvé plusieurs partenaires à l'aide de notre conseiller attitré à la Chambre de commerce de Montréal Métropolitain.

Rufin : Les lois reliées à notre projet de création de chambre de commerce sont nombreuses et nous devons les connaître. Un avocat est désormais à nos côtés pour faire les bons choix.

Comment envisagez vous la suite ?

Rubin : Nous souhaitons commencer doucement. Nous n'avons pas la prétention de pouvoir être directement en accord avec les 30 îles des Caraïbes. Tout repose sur la confiance, nous savons que nous devons nous entourer des bonnes personnes. Fort heureusement, étant membre de la Chambre de Commerce de Montréal, nous possédons un réseau conséquent et fiable en plus de notre propre carnet d'adresse.

Comment avez vous connu la Halte 24-7 ?

Gabrielle : La Chambre de commerce de Montréal Métropolitain nous a conseillé de visiter votre coworking. Par la suite, les démarches se sont faites très rapidement. Nous sommes venus visiter la Halte 24-7 un vendredi et le lendemain nous avons tout de suite voulu signer. La Halte 24-7 nous a paru être idéale en raison des nombreuses possibilités offertes par les différents espaces. Nous apprécions les événements de réseautage et les conférences qui y sont organisés. 

Que pensez-vous de la Halte 24-7 ?

Rufin : La Halte nous apporte une autre manière de travailler. Gabrielle et moi-même sommes beaucoup dans le relationnel, nous aimons être au contact des gens et nous avons trouvé la Halte parfaite pour répondre à nos attentes. Vous représentez une communauté de toutes générations, de tous profils avec des locaux modernes et en couleurs qui donnent inconstablement envie de travailler. 

Gabrielle : De plus, vous avez une superbe terrasse et nous avons hâte de participer au prochain événement réseautage barbecue organisé! Puis finalement le quartier, le parc Lafontaine et l'avenue Mont-Royal à proximité forment un avantage au niveau de la localisation. 

Merci

-------

Ne manquez pas le lancement de leur site web : http://www.archipeldescaraibes.org

Pour contacter :

- le président-fondateur de la Chambre de commerce Archipel des Caraïbes, Rufin Rozan : rrozan@archipeldescaraibes.org

Partagez !