Halte24-7

Mon bureau à mon image

Revenir à actualité

Mon bureau à mon image: Renaud Festraets de Jeff de Bruges

La marque de chocolats belges Jeff de Bruges a fait son arrivée en sol nord-américain en 2013 avec l'ouverture de deux magasins à la Place Montréal Trust et au Carrefour Laval. Dans le cadre de cette nouvelle édition de Mon bureau à mon image, faites la rencontre de Renaud Festraets, vice-président de la chocolaterie Jeff de Bruges Canada Inc, qui veille au développement de l'entreprise en Amérique de Nord.

Parlez-nous de l’historique de la marque Jeff de Bruges.
 
Le fondateur de l’entreprise se nomme Philippe Jambon. Après plus de six années travaillées chez Laura Secord, de retour en Europe et fort de son expérience, il met sur pied un réseau de magasins.
 
Il allie l’inventivité française à la créativité belge, en distribuant du chocolat belge grâce à un concept résolument novateur.
 
À ce jour, le réseau Jeff de Bruges compte 437 magasins en France, dont deux tiers en franchise. Il existe également une cinquantaine de magasins en franchise à travers le monde dans des pays comme le Mexique, l’Espagne, le Maroc, la Tunisie...
 
Depuis deux ans, Jeff de Bruges s’est implanté à Montréal en vue d’effectuer un test de marché pour l’Amérique du Nord. 

Quelles sont les particularités des produits Jeff de Bruges?

Jeff de Bruges distribue un chocolat avec un excellent rapport qualité-prix accessible au plus grand nombre.
 
Le chocolat de couverture est 100% pur beurre de cacao. D’autre part, tous les chocolats sont sans huile de palme. L’entreprise participe à un programme éco-responsable  lancé par Barry Callebaut, le Quality Partner Program (QPP). Ce programme consiste à aider les agriculteurs adopter une culture responsable du cacao pour obtenir à terme de meilleures récoltes tout en ayant un impact bénéfique au sein des communautés productrices de cacao, par exemple en facilitant l’accès à l’éducation, aux soins de santé et à l’eau potable.
 
Quelles différences avez-vous remarqué entre le marché français et le marché canadien pour votre industrie?
 
La manière de consommer du chocolat n’est pas la même. En Amérique du Nord, les gens vont consommer trois ou quatre chocolats une fois de temps en temps et prendront un quart d’heure pour les choisir. En France, les clients entrent dans le magasin et repartent avec leur ballotin (la référence en France sera minimum 375 grammes...) pour la fin de semaine.
 
Concernant l’aspect cadeau, au Québec, on privilégie encore le bouquet de fleurs ou la bouteille de vin au chocolat...
 
À quels autres défis avez-vous dû faire face lorsque vous vous êtes lancés en affaires au Canada?
 
L’Amérique du Nord est un marché extrêmement compétitif où les habitudes de consommation sont fort différentes de celles que l’on peut observer en Europe.
 
Il faudra également être capable de savoir jongler habilement avec le site web et les médias sociaux qui jouent un rôle d’importance dans la création d’une nouvelle marque.
 
Depuis quand êtes-vous membre de la Halte 24-7?
 
Je suis arrivé à la Halte le 1er juin 2015. C’est surtout la qualité des installations et le savoir-faire de réseautage des créateurs de la Halte qui m’ont séduit.
 
Pourquoi avoir choisi la Halte 24-7 pour développer vos activités et quels avantages trouvez-vous à travailler en coworking à la Halte 24-7?
 
Un bureau à la Halte favorise hautement la mise en relation avec des professionnels d’autres horizons et permet alors de ne pas se retrouver isolé dans ses démarches de créateur d’entreprise. Bravo aux fondateurs de la Halte pour leur qualité d’accueil et leur dévouement! 

----

La communauté de la Halte 24-7 est composée de professionnels de tous les milieux, ce qui en fait un lieu idéal pour développer des affaires. Pour bénéficier de tous les avantages que le centre de coworking peut offrir, faites comme Renaud et devenez membre. 

Pour entrer en contact avec Renaud Festraets : renaud.festraets@gmail.com

Partagez !