Halte24-7

Mon bureau à mon image

Revenir à actualité

Mon bureau à mon image : Thinkmojo

thinkmojo

Après un an passé à la Halte, c'est l'occasion pour Sébastien Lhomme, fondateur de Thinkmojo, de revenir sur son parcours d'entrepreneur. Spécialisé dans la vidéo et ayant pour clients des géants de la Silicon Valley, il nous en dit un peu plus sur son entreprise 8 ans après sa création. 

Bonjour Sébastien. J’ai lu que Thinkmojo était spécialisé dans la production de vidéos d’expérience client, peux-tu m’expliquer un peu plus en détails ?

Notre mission est d’aider les entreprises à expliquer leur business avec des petites vidéos de deux minutes. Ce sont souvent des entreprises dans les technologies, qui ont des produits ou des services novateurs. Ils peuvent se servir de ces vidéos pour exposer leur proposition de valeur aux clients ou investisseurs potentiels et pour des campagnes marketing.

Thinkmojo les aide à expliquer et rendre accessible le concept de leurs produits ou services, qui sont souvent très innovants et techniques. Notre mission est donc de donner une explication claire et concise, avec un visuel attrayant.

Tu es le fondateur de cette entreprise, comment t’es venue cette idée de service ?

J’ai lancé cette entreprise il y a 8 ans. À l’origine, nous faisions beaucoup de développement web, de design de site web et un petit peu de vidéos, pour expliquer nos applications. Nous avions nos propres applications, que je développais avec mon frère. Nous faisions des petites vidéos pour les expliquer, puis nous avons reçu plein de demandes pour ce type de vidéos. Il y a environ 6 ans, quand la vidéo a pris beaucoup plus d’ampleur et s’est démocratisée, la demande a explosé. Chaque start-up de la Silicon Valley voulait sa vidéo pour expliquer son application. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur la vidéo, c’est venu de manière un peu organique.

Tes principaux clients sont aux Etats-Unis, mais tu as décidé de résider à Montréal, pourquoi ce choix ?  

J’étais à Montréal quand j’ai créé la compagnie, et mon frère était en Californie. Nous avons décidé d’incorporer l’entreprise là-bas, parce que la plupart de nos clients y sont. Ça faisait plus de sens, pour les clients, de savoir que Thinkmojo était installé là-bas. Au fur et à mesure des années, nous avons embauché presque dix personnes. Aujourd’hui, nous sommes une dizaine dans l’entreprise, mais tous répartis dans des endroits différents, entre les Etats-Unis et le Canada.

Comment as-tu vécu cette transition de salarié à entrepreneur ?

Je savais que je voulais faire ça, et ça s’est très bien passé. Je voulais me forger une expérience avant de me lancer donc j’ai travaillé en entreprise. Puis j’ai négocié avec l’entreprise pour laquelle je travaillais : je faisais du travail à mi-temps et à distance pour eux, en attendant que je me lance. C’était assez progressif, puis quand j’ai eu assez de monde à mes côtés, j’ai arrêté de travailler pour eux. Ils étaient au courant, ils savaient que c’était le plan à ce moment-là donc j’ai vraiment eu de la chance. Je pense qu’une fois qu’on a goûté à l’entrepreneuriat, dans sa propre affaire, c’est difficile de redevenir salarié.

As-tu un conseil pour quelqu’un qui veut se lancer ?

Patience et persévérance : cela peut prendre plusieurs années pour trouver sa voie. Pendant des années, j’ai touché un peu à tout. Mais à force de développer mon projet, j’ai trouvé ce qui me plaisait vraiment !

As-tu des projets de développement pour Thinkmojo ?

Un nouveau service va bientôt sortir : nous sommes en train de refaire un site web qui s’appelle startup-videos.com. Ce site va référencer toutes les vidéos liées au monde de la start-up de l’entreprise technologique, ainsi que les agences de marketing, de branding. Nous voulons mettre à disposition des entreprises qui veulent faire ce type de vidéos, des inspirations, des bonnes pratiques.  Ce n’est pas toujours facile de trouver l’inspiration, mais ce site permet de centraliser les vidéos, pour qu’on puisse les trouver beaucoup plus facilement.

Les entreprises viennent-elles avec des projets précis en tête ?

C’est assez rare. Généralement, elles nous disent ce qu’elles veulent, quel est leur produit, leur service. En fonction de ça, nous allons apprendre le fonctionnement de leur produit, découvrir le marché et puis essayer de trouver le meilleur message et la meilleure présentation. Par exemple, quand il s’agit d’une technologie abstraite comme les crypto monnaies, qui sont difficiles à visualiser, nous allons utiliser des animations, des illustrations.

T’occupes-tu des projets de A à Z ?

Non, je m’occupe surtout de la partie initiale, où je prends connaissance du produit et du marché par exemple. Je réfléchis au script et je travaille beaucoup avec l’entreprise cliente sur la partie stratégique. Une fois le projet bien défini, j’organise la réalisation : je choisis les sound designer, les réalisateurs,… Enfin, je m’assure à ce que la réalisation soit bien fidèle à notre projet de départ.

As-tu quelque chose à ajouter ?

Je pense que nous avons le profil parfait pour un espace de coworking, car nous travaillons tous dans des endroits différents. Certaines personnes de l’équipe travaillent chez eux, mais pour ceux qui le souhaite, Thinkmojo paye des espaces de coworking. Cela permet de rencontrer d’autres personnes, car notre dispersion empêche une véritable cohésion d’équipe. Nous avons accès à des interactions sociales, c’est vraiment agréable. C’est pour ça que je préfère travailler dans un espace de coworking plutôt que chez moi, d’autant que j’ai des enfants en bas âge, donc quand elles rentrent dans l’après-midi, ça devient compliqué de travailler (rires).  


Vous pouvez retrouver Thinkmojo sur leur site internet et sur Twitter

 

 

 

Partagez !