514 524-1444 | FR

Reserve your space

Vacation on duty to rescue the entrepreneurs’ mental health

Wednesday July 24th, 2019, 2:32 PM

Votre santé mentale ou celle de votre équipe part à la dérive ? Votre pyramide des besoins de Maslow chancelle fort possiblement comme un sundae sous les 30 degrés.

En effet, le manque de temps pour développer ses relations en profondeur, la concurrence accrue, l’éventualité planante de l’échec et la quête de sens sont tant de conditions qui ébranlent les besoins fondamentaux des entrepreneurs. C’est ce que remarque une invitée bien spéciale lors du startupfest : Jessica Carson, directrice de l’innovation à la American Psychological Association, y dresse le portrait des maux qui touchent le milieu entrepreneurial québécois.

Comme le rapporte Diane Bérard dans son article « Startupfest: les entrepreneurs mentent, comme les jeunes mères », la paneliste partage des chiffres préoccupants concernant la santé mentale des entrepreneurs : chez eux, « [l]es cas de dépression sont deux fois plus élevés[, l]es cas de troubles du déficit de l’attention, six fois plus élevés[, l]es cas d’abus de substances, trois fois plus élevés[,et l]es cas de troubles bipolaires, 11 fois plus élevés. »

Si 72% des entrepreneurs comportent un historique en santé mentale comme le souligne la journaliste, cette prédisposition devrait logiquement s’accompagner d’un support et d’une prévention renforcés. Il en est toutefois autrement : une loi du silence règne entre les murs d’un écosystème aux archétypes masculins où les larmes n’ont pas leur place. Pour ajouter le fondant et la cerise sur ce dessert vertigineux, Jessica Carson rappelle les stresseurs propres au travail de l’entrepreneur : instabilité chronique, insécurité financière et manque de sommeil en font partie.

Question de respirer par le nez et de se mettre en action une bouchée à la fois, Diane Bérard propose plusieurs solutions concrètes, dont l’inclusion de formations relatives à la santé mentale et à sa gestion. Mais attention, celles-ci doivent se hisser à la hauteur des autres aspects propres à la croissance d’une entreprise. C’est ce que notre membre Patrick Balyan a appliqué lorsqu’il a guidé ce mois de juin dernier une séance de méditation et de relaxation pour un groupe de professionnels lors d’un événement sans téléphone mobile.

Mais avant de revoir votre thèse d’investissements des sociétés de capital-risque, la halte 24-7 vous invite à prendre des vacances. Nous laissons aussi à votre portée l’article de Diane Bérard pour vous accompagner sur le bord d’une piscine ou d’une terrasse.

Related articles

Vignette

June 3rd, 2019

7 reasons to work at the Halte 24-7 this summer

Walid Amghar 748960 Unsplash

May 16th, 2019

The South Shore, between work and life

Vignette Nathalie Langis 2 Min

March 21st, 2019

She has already booked her workspace at the Halte 24-7 Longueuil - Meeting with Nathalie Langis

See more articles