514 524-1444 | EN

Réservez votre place

Une nouvelle ère dans le monde de l'entreprenariat québécois

lundi 23 août 2021, 11:54

Pour faire suite à notre dernier article de blog sur une actualité entrepreneuriale, cette semaine nous avons abordé un autre sujet qui nous touche tous de près ou de loin à la Halte, soit l’immigration dans le monde entrepreneurial québécois.

L’indice entrepreneurial québécois

L’indice entrepreneurial québécois publié annuellement par le Réseau Mentorat, a dévoilé lors du bilan de 2020 que malgré le ralentissement entrepreneurial causé par la crise sanitaire, la population immigrante montrait davantage d’intérêt envers l’entreprenariat aux côté des femmes et des 18-34 ans

En plus d’intensifier la pénurie de main d’œuvre déjà bien avancée, la pandémie a eu le meilleur de la motivation entrepreneuriale des Québécois(es). C'est ici que l'on observe les méthodes de gestion de crise, notamment ceux qui ont opté pour la prudence, et ceux qui y ont vu une opportunité.

Se lancer à son compte n’est pas sans risque financier et demande un capital social assez important. Donc qu’est-ce qui motive la population immigrante, plus vulnérable à de nombreux enjeux sociaux, à montrer un intérêt plus élevé de créer ou de reprendre une entreprise cette année?

D’une part, les 35-64 ans ont opté pour la prudence avec les taux d’intention entrepreneuriale les plus bas depuis 2013. À l’opposé, le taux d’intention de se lancer dans l’entreprenariat des immigrants reste deux fois plus élevé que celui des personnes natives du Québec.

Nombreux sont d’avis que la réponse est dans la tolérance au risque. Que ce soit question de faire face à une iniquité professionnelle ou à un risque accru de perte d’emploi, la population immigrante a pu développer cet élément crucial à la transition vers l’emploi autonome.

Main d’œuvre et immigration

Un article de la Presse met de l’avant des arguments intéressants quant à la création d’un équilibre entre la main d’œuvre immigrante qui arrive avec des qualifications diverses et tout le potentiel professionnel souvent non exploité auprès des nouveaux-arrivants.

Au sein de la population immigrante il y a des qualifications diverses qui peuvent répondre aux problèmes économiques et structurels qui sont tout aussi variés. « Pour résoudre les enjeux de pénurie de main-d’œuvre, il faut favoriser davantage les immigrants ayant une formation technique. En ce moment, la moitié des immigrants ont un diplôme universitaire, mais beaucoup n’occupent pas un emploi à la hauteur de leurs compétences. »

Cela peut expliquer en partie pourquoi bien des immigrants optent pour l’entreprenariat. C’est une façon de surmonter les défis d’intégration professionnelle.

L’entreprenariat immigrant s’est aussi avéré crucial dans la réponse aux problèmes de croissance démographique et de pénurie de main d’œuvre.

« Les conséquences de la crise ont permis de mieux reconnaître l’importance de l’entrepreneuriat pour le développement local et la prospérité des régions : les Québécois(es) sont 86,7 % à le penser, une part visiblement en hausse par rapport à 2019 (80,2 %). Ainsi, après avoir reconnu la légitimité et la désirabilité de l’entrepreneuriat, il semble qu’on en reconnaisse aussi la grande nécessité. » (Indice entrepreneurial qc, p.10)

Est-ce donc une période de renouveau pour le monde entrepreneurial? Phénomène appelé « réserve entrepreneuriale » par certains, l’intérêt des jeunes, des femmes et des immigrants démontre un nouveau vent dans la chaîne entrepreneuriale.

Si vous désirez en lire davantage, voici les articles qui nous ont inspiré.

https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2021-04-03/immigration-au-quebec/en-prendre-plus-et-en-prendre-soin.php

https://indiceentrepreneurialqc.com/wp-content/uploads/2021/03/IEQ2020_210323_VLegal.pdf

https://rjccq.com/activite/entreprendre-en-region/etude/

Articles reliés

Nicolas picard i R0Yx Pp Qjv0 unsplash

3 septembre 2021

La Halte 24-7 vous souhaite une bonne rentrée! - Et vous, quels sont vos projets pour l'automne ?

bureau montreal

6 août 2021

Le retour au bureau après la pandémie, quelles stratégies adopter?

Sage friedman HS5CLn Qb COc unsplash

19 mars 2020

Découverte : cinq applications mobiles pour mieux gérer votre stress.

Voir plus d'articles